2012 27 Jan
Article Par walloute dans Autres
Tags: Twisting, Aces, Vernon
1032 lectures, 0 commentaire
Poster un commentaire

Let's Twist Again ou la Naissance du Twisting the Aces 0/5

Préambule.

On ne peut parler du célèbre Twisting sans commencer par deux (petites) révolutions dans le monde magique ! Mais quand est-il me demanderez-vous ? Il y a pour nous, content pour rien (comprenez « contemporain » !) des choses habituelles, usuelles et même naturelles. Si je vous donne le Ghost Count (1) (devrai-je l’appeler par déformation familière : le comptage Elmsley ?) vous ne vous posez plus (ou pas) la question de savoir si Dai Vernon aurait créé le Twisting ? Allons encore un peu plus loin dans cette réflexion. Si George Sands n’avait pas créé « Super Optical Illusion » (2) aurions-nous eu des tours de petit paquet ? À tout le moins une nouvelle catégorie ? Mais le paradoxe même de la création d’un nouveau genre - à savoir les tours de petit paquet - tient au fait que Sands avait repris la « boucle » (3) de Vernon et la routine de Marlo « The Magical Gambler » (4) qui était déjà des effets avec quelques cartes ! Paradoxe, vous dis-je!

Historique.

Charlie Miller (et futur éditeur de Vernon) avait eu en avant-première (1959) la première version du Twisting the Aces chez Harry Riser (5). Mais n’y a-t-il pas un problème chronologique ? En fait, il n’y en a pas! Le « Ghost count » était diffusé dans le milieu underground depuis fin 1953, début 1954 et Vernon s’était penché sur un effet avec seulement quatre cartes. Plus officiellement, la première description est publiée en 1960 (6).

Un peu plus officieusement Hamman aurait repris l’idée de Vernon et aurait ajouté un climax ou la dernière carte se transforme après son « twist », vers 1963 (7). Derek Dingle en 1972 publie « Twisting the Aces » (8) où à la fin les dos changent de couleurs.

Mentionnons deux versions de Marlo (9) avec Twist des as et change de couleur des dos, mais (parce qu’il y a un « mais » quand on parle de Marlo) ce dernier ne se sert pas du « Ghost Count ». En effet, pour les fan[atique]s de Marlo, ce dernier utilise le Marfoe (10). Une autre version très connu est celle de Binarelli, car son idée a été détournée par les Marchands de trucs. En effet, Tony Binarelli (11) à recourt à deux techniques simples (L’Et++ Ascanio et le C.Opt) ou les cartes se retournent puis changent de couleur pour finir par avoir des dos complètements différents les uns des autres.

Notons aussi quelques versions « télescopées », c’est-à-dire, avec la combinaison d’autres effets. Je pense à « New Twisted Collectors » de Allan Ackermann ou trois cartes choisies par des spectateurs apparaissent entre les cartes ayant servi au Twisting (12) et « Torn and Quartered », comme son nom l’indique cette routine de Baioni est la combinaison entre « carte déchiré /restauré » et « Twisting » avec les morceaux de la carte (13).

Pour finir, je vous invite à voir la version de Darwin Ortiz qui utilise la boîte pour le dernier « twist » et rend le final encore plus impossible pour les profanes (14) ainsi que le célébrissime « Asher Twist » de Lee Asher (15) qui comme le « Zenneth’s Impossible Twist » (16) est d’une difficulté à décourager Sisyphe de rouler son rocher !

Bien évidemment, il existe des versions gimmickées (à voir Hollingworth et Duvivier par exemple) ou des versions avec des mouvements spéciaux créent pour l’effet tel que « le retournement de Sisyphe » (17) de Christian Girard dans « Twisting The King au retournement Sisyphe » et « Twisting en technicolor » de Daniel Rhod avec le « comptage Intervisuel » (18).


Références.

(1) L’origine du Ghost Count vient d’un tour commercialisé par Alex Elmsley sous le nom de « The Four Card Trick » en 1959.
(2) Le premier tour de petit paquet voit le jour dans la revue Hugard’s Magic Monthly (Volume 4, N°7) sous le nom de « Super Optical Illusion » en décembre 1946.
(3) Vernon - Expert Card Technique – 1940.
(4) Marlo - The Magical Gambler - Deck Deception – 1942.
(5) Miller – Secrets of an Escamoteur – 1959.
(6) Vernon – Dai Vernon’s More Inner Secrets of Card Magic – 1960
(7) Si quelques sources montrent que Hamman aurait eu fait ce tour dans l’année 62/63, sa routine n’est décrit qu’en 1975 dans Hierophant (N°7) sous le titre « The first twist ».
(8) Twisting the Aces - Epilogue - N°15 - Juillet 1972.
(9) « F.O.E Count Conjuring » et « Complete Revisided Routine » - Marlo’s Magazine - Volume 2 - 1976.
(10) Marfoe est le nom courant, à l’origine, il s’agissait du F.O.E Count (soit Fake Out Elmsley) qui est en réalité un piège pour magicien !
(11) Binarelli - Technicolour - Lecture Note - 1976.
(12) Ackerman & Wagner - Las Vegas Close-up - Paul Harris - 1978.
(13) Baioni - Apocalypse - volume 15 - N°7 – 1992.
(14) Ortiz - Strong Magic - 1994.
(15) Asher - The Pass - 1994.
(16) Zenneth - édité dans un K7 dont j’ignore le nom !
(17) Girard - Arcane N°112 – 2003.
(18) Rhod - Plus secret secret - 1994.


Walloute

Réagir sur le forum

Poster un commentaire

Vous devez être inscrit et identifié pour utiliser cette fonction.

AoSnaute? Connectez vous