De la puissance des effets

Discutez de sujets en rapport avec la magie, articles du site, entraide...
Règles du forum
Pour une bonne lisibilité de l'ensemble des Forums, merci de respecter au mieux l'orthographe.
Merci d'utiliser la Fonction Recherche avant de lancer un nouveau sujet.
Invité

De la puissance des effets

Message non lupar Invité » 22 Déc 2011 23:27

Bonsoir à tous, voici une petite réflexion issue des méandres de ma petite cervelle.
Lorsque j’ai voulu commencer à pratiquer notre art, je me suis rendu dans une boutique spécialisée pour prendre conseil et je suis ressorti avec -entre autre- l’un des fameux DVD de « la magie par les cartes », des Bicycles et un exemplaire du non moins célèbre jeu des ondes FM (oui, ce n’est pas son nom mais ceux qui savent comprendront).
Le jeu des ondes FM est un outil très puissant et quiconque s’en étant déjà servit ne viendra surement pas me contredire. Le hic, c’est que c’est de mon point de vue (maintenant que j’ai un peu de recul) un jeu bien trop puissant pour un débutant. Être capable de faire des effets pareils si facilement, je trouve que c’est du gâchis. Je m’explique. Lorsqu’on débute, nos S sont la famille, les potes ou les collègues, bref des gens qui nous connaissent déjà pas mal. Et là, du jour au lendemain, paf, on est capable de réaliser des choses dignes des + grands parmi les + grands. Est-ce vraiment servir la magie de présenter un effet si puissant alors que l’on débute ? Même si les S ne comprennent pas le truc, ils se rendront compte que l’effet est à la portée de n’importe qui et non pas seulement à la portée des « vrais » magiciens. N’est-ce donc pas perdre le côté magique que de leur briser cette illusion ?
Que les choses soient bien claires, ce n’est pas un réquisitoire contre le jeu en question ou contre les gimmicks de manière générale. C’est juste un exemple qui me semble parlant et dont j’ai fais les frais. À mes tout débuts, j’ai présenté des tours à l’aide de ce jeu mais je me suis vite rendu compte que la puissance de l’effet était bien trop forte comparée à mon niveau. Comme si on avait refilé une Ferrari à un gars qui sort de l’auto école : c’est envoi du lourd mais on est pas pilote pour autant…
Bref, je me suis très vite rendu compte de ce décalage et j’ai -provisoirement- enlevé le fameux jeu de mon répertoire afin d’utiliser des choses dont l’effet était plus en accord avec mon niveau. Ok je présentais des choses moins impressionnantes mais d’un autre côté, je suis pas un pro. Même si je suis capable de faire des effets plus puissants (que ce soit avec ou sans gimmick, là n’est pas la question), je préfère inclure ces effets là petit à petit au fur et à mesure de mes progrès afin justement de préserver l’illusion du S que seuls les + grands sont capables des effets les + forts.
Je ne suis pas parole d’évangile, c’est juste une réflexion que je voulais partager avec vous et qui sait, peut-être convertirais-je quelques uns à mon point de vue :)

Avatar de l’utilisateur
hannibal
Habitué
Messages : 342
Enregistré le : 20 Mar 2010 12:00
Localisation : Versailles (France)

Re: De la puissance des effets

Message non lupar hannibal » 23 Déc 2011 11:24

Vaste question :

D'un côté certains conseillent des tours dits "automatiques" aux débutants pour qu'ils puissent se concentrer sur la présentation. Bien souvent (je n'ai pas dit tout le temps!) les tours automatiques nécessitent des objets truqués, non examinables. La réaction du spectateur, qui connait le magicien débutant, sera dans beaucoup de cas de se tourner vers le matériel... Et l'échec est là... car le débutant n'a que rarement inclus dans son tour un change (par exemple) qui lui permet de finir "propre".

Le magicien expérimenté, lui, pourra se permettre des choses plus osées, ce qui est paradoxal... Son assurance, son expérience et son bagage technique et psychologique lui permettront de contourner ou d'éluder le problème.

Je n'ai que deux années de magie (assez intenses quand même). Je peux me permettre dans certains cas de laisser un objet truqué potentiellement à portée de main : l'attention est portée ailleurs, je suis serein. Je n'aurai jamais pu faire celà il y a deux ans.

J'ai moi aussi le jeu dont tu parles, mais je ne l'utilise toujours pas, car en effet la force de l'effet demandera encore un examen si c'est moi qui le manipule... il faut donc que je travaille un change...

Avatar de l’utilisateur
Fotomaton
Habitué
Messages : 224
Enregistré le : 24 Jan 2011 01:37
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: De la puissance des effets

Message non lupar Fotomaton » 23 Déc 2011 11:30

Objet truqué pour des tours automatiques... mouais.
Par contre on peut faire une infinité de tours automatiques à très fort impact avec un jeu ordinaire!
A ce sujet je ne me lasses jamais de lire les Roberto Light^^

Je ne connais pas le jeu des ondes FM, je vais me renseigner un peu...
Le talent, c'est comme l'argent: il n'est pas nécessaire d'en avoir pour en parler.

Jules Renard

Avatar de l’utilisateur
denis34760
AoSnaute
Messages : 573
Enregistré le : 27 Jan 2009 08:48
Localisation : Espondeilhan (34290)

Re: De la puissance des effets

Message non lupar denis34760 » 23 Déc 2011 11:48

Pour en revenir à ce fameux jeux....qui n'a jamais présenté une ambitieuse et s'est vu entendre :"mais il n'y a que des As de pique!!!"
Hohoho ! En voila une remarque intéressante.... :yes:
"-Et moi tu peux me faire disparaître !!! hein tu peux pas !!!
-Ne me tente pas trop quand même ..."

magicbigoud
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : 23 Oct 2011 13:21

Re: De la puissance des effets

Message non lupar magicbigoud » 23 Déc 2011 12:10

Pour moi le hic ne vient pas du jeu en lui-même ni de son utilisation. C'est plutôt la publicité faites autour qui le tue. Tout comme le jeu bis...té. J'ai dans mon entourage un nombre incalculable d'enfant ayant une boîte de magie. Et dans cette boîte de magie que retrouve t-on à coups sur ? Un jeu FM (lol). A partir du fait que la plupart des enfants ne connaissent pas la portée réel du débinage, il est clair que ce genre de jeu devient maintenant assez connu des non-pratiquants (oui je sais la magie n'est pas une religion, quoique, lol), et que du même coup l'effet devient moins fort. Mais c'est mon avis, et je ne détient sans doute pas de vérité, pour autant je n'utilise plus ce genre de jeu, et je ne trouve pas l'effet exceptionnel. Je le répète ce n'est que mon avis ...

Ace
Habitué
Messages : 102
Enregistré le : 24 Nov 2011 18:02

Re: De la puissance des effets

Message non lupar Ace » 23 Déc 2011 12:15

C'est une question intéressante qui pousse à se pencher sur la psychologie des spectateurs et la vision qu'ils ont du magicien.

Je trouve otn point de vu intéressant Shippo, de mon côté j'évite de faire de la magie à mes proches justement parce ce que comme ils me connaissent ils savent que je suis "normal", alors que des inconnus vont extrapoler ce qu'ils voient de toi à ce moment (principalement quand tu fait du mentalisme).

Je dirais qu'il est utile d'avoir une vision claire des personnes a qui tu fais de la magie et du coup choisir ta presentaition et tes tours en conséquence, on ne fait pas les même effets a des jeunes, a des vieux, a des gens d'un certain niveau social ou a des gens plus modeste, a des "valides" ou a des handicapés. On ne fait pas non plus les mêmes effets a ses connaissances qu'a des inconnus, a des profanes ou a des magiciens. Il faut savoir choisir son public...


@ fotomaton : tu dois connaître ce jeu des ondes fm mais sous un autre nom ;) (Shippo est joueur je pense ... Surtout avec les mots)

Avatar de l’utilisateur
Fotomaton
Habitué
Messages : 224
Enregistré le : 24 Jan 2011 01:37
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: De la puissance des effets

Message non lupar Fotomaton » 23 Déc 2011 12:26

Ace a écrit :@ fotomaton : tu dois connaître ce jeu des ondes fm mais sous un autre nom ;) (Shippo est joueur je pense ... Surtout avec les mots)

Ah, c’est pas plutôt le jeu Image par hasard? Ou bien le jeu Sv*****i?
Il y a un chapitre dédié à ces jeux spéciaux dans le Cours, je vais devoir le relire^^

Si c’est bien ça, en effet j’en ai un chez moi, et je l’utilise pas non plus, pour les mêmes raisons que celles citées plus haut... je trouve qu’un effet doit se mériter, je ne suis pas dans ma peau quand j’utilise ce jeu, je ne sais pas trop pourquoi.
Le talent, c'est comme l'argent: il n'est pas nécessaire d'en avoir pour en parler.

Jules Renard

Invité

Re: De la puissance des effets

Message non lupar Invité » 23 Déc 2011 13:53

@Fotomaton : oui, c'est bien ça, c'était juste que je préfère "ondes FM" à un mot censuré ;) Ace a vu juste, j'aime bien jouer avec les mots.

Pour en revenir à nos moutons, le jeu en question n'était qu'un exemple pour illustrer le décalage entre la forte puissance d'un effet et son accessibilité. En tant que S, j'aime à penser que + un effet est fort et + le type qui est en face de moi a dut avoir recours à des ruses de sioux et à des techniques si poussées qu'il m'a complètement bluffé. Au point d'ailleurs de me faire douter et me dire "p-ê que la magie existe vraiment". Or un débutant ne pourra jamais produire ce genre de sentiment, non pas que l'effet ne sera pas puissant en soit mais parce que tout simplement il est présenté par une personne dont on sent qu'elle débute.
Comme l'a si bien dit hannibal
Le magicien expérimenté, lui, pourra se permettre des choses plus osées, ce qui est paradoxal... Son assurance, son expérience et son bagage technique et psychologique lui permettront de contourner ou d'éluder le problème.


Tout ça pour dire que je pense vraiment qu'il faille conseiller aux gens de présenter des tours dont l'impact sera proportionnel à leur capacité à gérer leur public. C'est vrai que d'une certaine manière c'est frustrant de se dire "je sais le faire mais je ne le montre pas", mais en y réfléchissant, j'ai l'impression qu'on a tout à y gagner :
- On évite de ressentir ce genre de choses
je ne suis pas dans ma peau quand j’utilise ce jeu,
(ça me fait la même chose d'ailleurs et c'est une des raisons pour laquelle je laisse ce jeu dans mon placard pour l'instant, je suis pas assez bon pour être crédible face à un effet si fort) ;
- On minimise le risque de se retrouver en difficulté parce qu'un S va vous demander de faire quelque chose d'autre et que vous ne savez pas faire face à la situation car après tout, dans la tête du S, si vous êtes capable de faire un effet de dingue, vous devez bien être capable de faire le p'tit truc qu'il vous demande !
- Côté S, on préserve le sentiment que la force d'un effet est liée au niveau du magicien ;
- Côté M, on préserve le travail des + grands en évitant de montrer qu'en 2 minutes on peut faire un "truc" comme eux. On ne le dira jamais assez, un magicien n'est pas juste un technicien !Qu'importe la technique, faites de la magie, pas des effets :)

Avatar de l’utilisateur
Clarisse
Habitué
Messages : 177
Enregistré le : 12 Juil 2011 21:19
Localisation : Rennes

Re: De la puissance des effets

Message non lupar Clarisse » 23 Déc 2011 14:03

hannibal a écrit :J'ai moi aussi le jeu dont tu parles, mais je ne l'utilise toujours pas, car en effet la force de l'effet demandera encore un examen si c'est moi qui le manipule... il faut donc que je travaille un change...


Et pourquoi ne pas faire le change avant le tour ? sifle Tu présentes quelque chose avec un jeu ordinaire, de même dos que ton FM. Tu laisses le spectateur examiner indirectement ton jeu, tu présentes ce que tu veux, tu le remets en poche à la fin, et tu enchaînes direct "Ah oui ! Un dernier truc !" (c'est vicieux... :twisted: )
"Tout a une fin, sauf la banane, qui en a deux." Proverbe africain

Avatar de l’utilisateur
hannibal
Habitué
Messages : 342
Enregistré le : 20 Mar 2010 12:00
Localisation : Versailles (France)

Re: De la puissance des effets

Message non lupar hannibal » 23 Déc 2011 14:36

Je ne suis quand même pas si débutant que ça :wink:
Et je fais bien sûr ce genre de procédés.

Je pense que si on utilise l'effet "tout le jeu est maintenant composé de cartes identiques", alors le spectateur voyant une vraie impossibilité (ie plusieurs cartes identiques vues en même temps dans le même jeu) sera dans l'impossibilité de trouver un début d'idée d'explication à ce qu'il vient de voir et ira donc vers : "le jeu est truqué".

C'est donc en fin de routine que le change est important, et aussi délicat...

Avatar de l’utilisateur
Clarisse
Habitué
Messages : 177
Enregistré le : 12 Juil 2011 21:19
Localisation : Rennes

Re: De la puissance des effets

Message non lupar Clarisse » 23 Déc 2011 14:45

J'avais mal compris, désolée ! ^^ N'empêche qu'on peut faire pareil à la fin : on ne laisse pas au spectateur le temps de demander le jeu, on le range, et ensuite il le demande à l'examen. Et pourquoi pas en marquant un temps d'hésitation et en disant "C'est bien parce que c'est vous, hein..." Non ?
"Tout a une fin, sauf la banane, qui en a deux." Proverbe africain

Ace
Habitué
Messages : 102
Enregistré le : 24 Nov 2011 18:02

Re: De la puissance des effets

Message non lupar Ace » 23 Déc 2011 14:55

Sur le sujet en général : J'aim cette idée que l'on doit se rapprocher de ce que serait l'effet si on le faisait vraiment. Trop de fois on voit un magicien faire 12 chanegs d'affilé comme si ce n'était rien, ou alors découvrir une carte pensée en 1 seconde (ceux qui ont tenté de faire du muscle reading savent a quel point c'est complexe de "lire" un spectateur alors voir dans sa tête doit l'être encore plus). En fait tout est question de présentation de charisme et de crédibilité.

Pour rendre crédible le jeu à ondes FM une présentation type hypnose me parait adaptée (accompagnée d'une vrai démonstration d'hypnose pourquoi pas) et en ne montrant toutes les cartes identiques qu'a une seule personne (c'est juste une idée qui me passe par la tête). --> @ hannibal du coup c'est moins impossible car on peut imaginer qu'on a hypnotisé un spectateur pour qu'il voit toutes ces cartes identiques alors que les autres en voient des différentes.

@Clarisse et Hannibal : je pense que le change en début est valide, car lors de mes routines de pièces une fois que les spectateurs ont eu les pièces en main et que j'introduit une pièce truquée et même si le tour du coup est totalement impossible on ne me demande pas d'examiner les pièces au final (quoique il est vrai que la pièce truquée n'est utilisée que pour une partie de la routine et je retourne aux manipulations pour la fin de routine...)

Avatar de l’utilisateur
3pAsmO
Habitué
Messages : 393
Enregistré le : 02 Fév 2011 14:24
Localisation : Toulouse Marseille Tokyo

Re: De la puissance des effets

Message non lupar 3pAsmO » 27 Déc 2011 15:09

Si vous lisez Giobbi, vous noterez qu'il déconseille tous les jeux truqués aux magiciens n'ayant pas déjà une maitrise déjà balaise ainsi qu'une grande expérience en tant que magicien.

Et il est simple de comprendre les raisons du pourquoi il dit ça.

Ensuite, un effet n'est pas fort en fonction de si les moyens utilisés sont dû à un gimmick ou à un jeu truqué, mais simplement grâce à la présentation, à la structure, et à tous les véritables sujets de travail qui font la différence entre le magicos de soirée et LE magicien.

Achetez de véritables livres, lisez et travaillez les bonnes choses et lachez les tours et dvd commerciaux pour la plupart du temps inutiles.

Créez seulement VOS tours, et surtout bossez, bossez, bossez, et bossez encore, et ne brûlez pas les étapes.
Trop de magiciens présentent des choses trop souvent bâclées et pas du tout maitrisées...

Le résultat est que c'est nul, que ça débine, et que ça sert à rien.

Est ce que vous iriez jouer en concert sur scène une semaine ou même un mois après avoir acheté une guitare? (j'en doute...)

First step, the basics!
L’art c’est d’être absolument soi-même. (Verlaine)

Avatar de l’utilisateur
Clarisse
Habitué
Messages : 177
Enregistré le : 12 Juil 2011 21:19
Localisation : Rennes

Re: De la puissance des effets

Message non lupar Clarisse » 27 Déc 2011 16:24

3pAsmO, tu ne t'emballes pas un peu, là ? :pense: Je ne vois pas trop le rapport, en fait... Qui a dit qu'on ne bossait pas ? Qu'on présentait des trucs commerciaux ? Qu'on ne travaillait pas des effets personnels ?
"Tout a une fin, sauf la banane, qui en a deux." Proverbe africain

Avatar de l’utilisateur
naat-l
Administrateur
Messages : 2261
Enregistré le : 05 Déc 2008 16:40
Localisation : Bruay la Buissière (62)
Contact :

Re: De la puissance des effets

Message non lupar naat-l » 27 Déc 2011 16:38

Clarisse a écrit :Qui a dit qu'on ne bossait pas ? Qu'on présentait des trucs commerciaux ? Qu'on ne travaillait pas des effets personnels ?


Cette pensée est généralisée Clarisse. Il est certains que quelques membres ici auront compris ce qu'est la magie. Je mets tout de même ma main à couper qu'une majeure partie des membres se reconnaissent dans ces écrits.

Je vais vous mettre ici un texte de Sébastien Gayou datant de Avril 2011. Ce texte développe, en quelqlues sortes, la pensée de 3pAsmO

Dans quel monde vivons-nous?

Est-ce que je viens de descendre de mon petit nuage ou bien le monde magique est-il en train de changer?

Pour moi, être magicien est un rêve d'enfant, mon rêve d'enfant. Pour moi, magicien est un métier à part entière, un métier qui demande beaucoup de sacrifices, qui oblige à s'intéresser à plusieurs domaines, un domaine où le médiocre ne passe pas, seule l'excellence paye. Je me rappelle de mes premiers pas dans ce milieu, on ne m'expliquait pas comment découper une femme en deux, on m'aiguillait, et je passais des heures à enchaîner les mêmes manipulations jusqu'à ce que mon maître me dise que je commençais à acquérir la manipulation.

Je me souviens que ce qui était important n'était pas de connaître 10 manipulations pour arriver au même résultat, mais que seul l'impact sur le public était important. Je me souviendrai toujours d'une de mes premières réunions dans mon club de magie. Nous devions préparer un tour utilisant un objet commençant par la lettre F. J'avais donc cherché dans le peu d'ouvrages que je possédais à l'époque une routine avec du fil, et j'avais présenté une routine de fils multicolors déchirés et réparés, avec un jeu d'aiguilles à coudre. J'avais travaillé dur sur cette routine, pendant un mois. Après l'avoir présenté devant les magiciens du club, tout le monde m'a félicité, sauf une personne, le doyen du club. Il m'a dit: "c'est bien, continue comme ça, dans 10 ans, tu commenceras à faire quelque chose de bien". Le jeune débutant que j'étais avait un peu mal pris cette phrase à l'époque, mais c'est un des conseils qui est resté ancré dans ma mémoire. 16 ans plus tard, je dois dire que ce monsieur, monsieur Lévy, avait 1000 fois raison. Il avait repéré mon potentiel, mais il savait qu'il fallait bien 10 ans pour le faire émerger.

Tout ça pour dire que la magie est un art complexe, qui demande de la dextérité, mais aussi de la psychologie, un savoir énorme sur toute l'histoire de notre art, sur son évolution, un sens de la scène, de l'écriture. C'est un art majeur, un art qui ne peut s'acquérir en quelques jours ou quelques mois.

Il ne me viendrait pas à l'esprit d'imaginer que l'on puisse se mettre à entrer dans la cage aux lions du jour au lendemain pour les dresser, il ne me viendrait pas à l'esprit de monter sur la scène de l'Opéra de Paris pour danser "Le Lac des Cygnes" si je n'ai jamais fait ça auparavant; il ne viendrait pas à l'esprit d'entrer sur la piste du Cirque du Soleil si je n'ai jamais fait de jonglerie auparavant....

Et pourtant, notre monde change. Aujourd'hui, pour 2 euros, on peut acheter les notices de n'importe quel tour de magie sur internet. Comme si un tour de magie se résumait à un trucage. Aujourd'hui, on fait entrer une personne n'ayant aucune connaissance magique dans un endroit dédié à la magie moderne en lui demandant de concevoir un spectacle de magie. Comme si, en 2 mois on pouvait tout savoir de la magie pour avoir la prétention d'en faire un spectacle. Aujourd'hui, on veut nous faire croire que la magie est tellement ringarde et dépassée qu'elle ne se suffit plus à elle même, qu'il faut que les comédiens, que les danseurs, que les acrobates utilisent la magie pour la faire évoluer, parce que, nous dit-on, la magie n'est pas un art, c'est facile à apprendre et facile à faire.

Pourquoi ne reconnaît-on pas notre Art à sa juste valeur? Pourquoi ne reconnait-on pas le travail et les longues années de labeur nécessaires à faire un bon magicien? La magie est-elle inférieure aux autres arts du spectacle, à tel point que l'on ne demande pas à un magicien de faire de la danse, de la comédie ou des acrobaties?

Source: Forum FFAP
JL.


Retourner vers « Les Discussions Magiques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité